Billet

Comment se sentir bien chez soi ?

By 28 août 2020août 30th, 2020No Comments

Avant de vous répondre à la question “comment se sentir bien chez soi?”, avez-vous déjà fait le constat que :

  • vous rangez tout le temps mais sans succès, que le désordre revient trop vite ?
  • vous possédez bien plus que vous n’avez besoin (ou que vous ne pouvez ranger) ?
  • vous mettez du temps à retrouver vos affaires ?
  • vous gardez tout sans savoir comment trier « au cas où » ?
  • votre garage, votre cave ou vos combles ne sont plus accessibles tant ils sont encombrés ?
comment se sentir bien chez soi

Un besoin ressenti par beaucoup

Une étude HARRIS INTERACTIVE POUR HOMEBOX faite en Avril 2019 sur 1027 personnes (âgées de 18 ans et plus) montrait que 56% des français possédaient des biens qui n’étaient pas ou plus utilisés. Leur premier réflexe étant de les garder, de les donner puis seulement en dernier, de les vendre. La solution de les jeter ne représentait que 6% des réponses.

Vous n’êtes donc pas seul.e dans ce.s cas ! Le souci c’est que tout ce qui est gardé peut se transformer potentiellement en source de conflits, de disputes (entre adultes, entre adultes et enfants, entre adultes et ados par exemple). 3 français sur 10 le déclarent !

Plusieurs de mes clients font ce constat au moment de déménager – d’emménager ou d’aménager leur nouvel espace. En effet, en faisant ou défaisant les cartons on prend conscience du volume que représente tout ce qu’on possède.

On se rend aussi à l’évidence que certaines choses avaient été oubliées, que d’autres ne servent plus ou qu’elles ne vont plus (les habits, les chaussures, certains ustensiles de cuisine etc…). Pris par le temps, on entasse dans un carton et, pire, tout reste en place sagement au fond dudit carton.
On retrouve tout cela dans un petit espace (les combles, la cave …), au fond d’une penderie déjà bien pleine. Pire, on se prend à chercher un meuble de rangement en pensant optimiser l’espace !

Mais au fait, ça veut dire quoi désordre ?

Ce sont des notions toute personnelles que le rangement et le désordre. Mais les conséquences sont, disons, « universelles » : chercher, perdre, racheter (puis retrouver juste après), entasser, être submergé.e et envahi.e, avoir l’impression d’étouffer …

Si c’est ce que vous ressentez dans une pièce ou dans votre intérieur, je ne saurai vous conseiller de prendre un peu de temps pour tout mettre à plat et comprendre ce que vous conservez (et pourquoi) puis analyser ce qui nous dérange à présent.

C’est de votre espace dont on parle. On va donc mettre en place des astuces qui vous conviendront pour le rendre fonctionnel, en ordre.

Pourquoi avoir accumulé ?

Je ne vous apprends rien en vous disant que nous vivons dans une société d’hyper consommation.
Les comportements d’achat sont variés : achat compulsif, impulsif, par compensation ou pour suivre la mode / une tendance.
Les occasions aussi : changement de vie – de style – de goût, réception de dons qu’on ne peut refuser (cadeaux, layette seconde main, éléments qui n’ont pu suivre un déménagement …), passage de petits espaces à des intérieurs plus grands. Toutes les raisons sont bonnes pour stocker plus que l’essentiel.

Je ne vais en retenir que 5 (que j’entends souvent) et vous apporter quelques éléments de réflexion :

  • “au cas où” -> Si vous deviez vous en séparer serait-ce vraiment grave ? En cas de besoin, avez-vous pensé à l’emprunter, à le louer ?
  • “je l’ai payé cher” -> Le stocker revient-il moins cher ? Si vous le vendiez, le prix de revente vous permettrait de posséder quelque chose d’autre, utile et à votre goût.
  • “je ne peux tout de même pas le jeter !” -> Tout à fait! Mais avant de le jeter, il existe d’autres solutions comme le réparer (si vous en avez l’utilité), le vendre ou le donner.
  • “on me l’a offert “-> Il est effectivement délicat de se débarrasser de ce qui nous a été donné en cadeau. Une seule question compte: “est-ce que le posséder vous procure (encore) de la joie ?”
  • “c’est un souvenir” -> Si vous en séparer vous peine, alors gardez-le. Mais rangez-le dans une boîte / un coffre à souvenir dans votre chambre à coucher ou bien exposez-le avec d’autres objets telle une collection (à accrocher, suspendre, déposer).

Comme vous le constatez, pas de jugement – pas de culpabilisation. Seulement une remise à plat de votre rapport à ce que vous possédez, ce que vous ressentez dans votre « chez vous » . Et c’est ce dernier point qui est bien le plus important.

A minima (et en parallèle de la pyramide des besoins), pour se sentir bien chez soi il faut pouvoir se déplacer sans encombre de jour comme de nuit, retrouver ses affaires facilement sans s’énerver, se détendre aisément sans devoir faire de la place durant quelques heures, pouvoir recevoir librement sans une longue et pénible séance de rangement.

Quels bénéfices à ranger ?

  • éviter la pollution visuelle (qui implique un stress proche à devoir ranger)
  • libérer de la place (physiquement et dans sa tête)
  • éviter l’épuisement physique et mental que génèrent inconsciemment le désordre
  • oublier la sensation d’étouffement quand tout ce qui traîne semble nous envahir
  • être plus éco-responsable (chaque geste compte, comme le rappel le collectif onestprêts)
  • faire des économies en achetant de façon plus consciente, de meilleure qualité (donc durable).
  • passer psychologiquement à autre chose (certains objets nous bloquent dans le passé, les mauvais souvenirs …)
  • mieux être, mieux vivre tout simplement (comme l’explique très bien le livre de Marie Kondo “Ranger : l’étincelle du bonheur )

Et je suis certaine que vous pourrez aisément compléter cette liste de bénéfices à ranger pour se sentir bien chez soi.

Quelle méthode pour se sentir bien chez soi ?

Il existe plusieurs méthodes, la plus connue en ce moment étant celle de la japonaise Marie Kondo. Mais il en existe bien d’autres provenant de pays, de courants, de pratiques “gain de place” différentes.

Quelle que soit la méthode que vous sélectionnerez, cela va demander un peu d’effort je vous l’accorde. Suivant votre constat par rapport au désordre, vous devrez optimiser l’un de ces 4 aspects clés dans la méthode ou les 4.
A vous de voir.

Organisation

Mettre les objets par famille / catégorie / utilité.
Par exemple, dans la salle de bain on trouvera les produits, le linge, les accessoires dont on a besoin lorsqu’on s’y trouve. Si l’espace le permet, une armoire peut contenir votre stock de linge de toilettes – de produits cosmétiques par exemple.

Rangement

Mieux retrouver les objets dans une même pièce, au sein d’un meuble.
Par exemple, plier et ranger toutes les serviettes de toilette ensemble – plier et ranger les coordonnées ensemble (serviettes et nappe, taies d’oreiller et housse de couette…). Disposer tous les couverts au même endroit, les verres sur la même étagère, les casseroles et couvercles dans les mêmes rangements … Pour ne pas en retrouver un peu partout dans chaque placard. Cela permet aussi visuellement de se rendre compte de ce qu’on possède, de ce qui nous manque.

Tri

Se séparer, se défaire, s’alléger:
De ce qui ne peut plus être utilisé (parce cassé ou trop abîmé), de ce qui ne vous va plus, de ce que vous ne voulez plus. Plusieurs options sont alors possibles : donner, vendre, jeter ou recycler.

Routine

Prendre l’habitude de ranger, apprendre aux membres de la famille à ranger tout en s’amusant (ou en tous les cas en y prenant plaisir), respecter l’ordre que vous avez mis en place. Cette routine doit être mise en place régulièrement, à votre rythme sans jamais excéder 3-4 mois surtout les premiers temps.
Certaines occasions peuvent être à l’origine de plus grands rangements: aménagement d’une chambre, changement d’un lit bébé à un lit enfant, dépose et repose d’un revêtement mural ou de sol …

Mes conseils pour se sentir bien chez soi

Commencez par une seule pièce ou bien fixez-vous un objectif  du type: je range tous les papiers – les bijoux – les chaussures – les bijoux … où qu’ils se trouvent.
Munissez-vous de sacs poubelles et sacs pour le tri sélectif. Mettez la musique qui vous plaît.

Ôtez tout ce qui n’a rien à faire dans cette pièce (utilisez un carton ou un sac par exemple) ou bien tout ce qui n’est pas dans votre objectif fixe.
Ensuite, au sein de cette pièce quand tous les objets seront au centre :

  • Triez / jetez les objets (ustensiles, objets, textiles…) qui sont abîmés / cassés. Profitez-en pour trier les déchets selon qu’ils soient recyclables ou pas. Vérifiez si vous pouvez réparer ou faire réparer avant de jeter (le repaircafé présent dans plusieurs villes de France, la Ressourcerie L’Alternative proposée par Emmaüs pour ne citer qu’eux).
  • Catégorisez ce qui reste et rangez-les ensemble. Pour cela (et si vous avez) utilisez des tiroirs coulissants, des accroches murales. Sinon utilisez des boîtes, des casiers, des paniers. Soit parce qu’ils ne tiennent pas seuls soit parce que cela vous semble simple de prendre un rangement pour chercher ce dont vous avez besoin. Pour les textiles, vous pouvez les rassembler par taille, par couleur, par saison au sein du dressing …
  • Disposez les rangements remplis dans vos meubles, dans votre pièce en pensant à ce dont vous avez besoin tous les jours, de temps en temps ou occasionnellement.

Tout ce qui, au final, ne trouve pas de place dans les pièces devra à nouveau être “analysé”. Voici quelques questions à vous poser :

  • A quel moment je m’en sers ?
  • Cela peut vous guider pour le ranger dans une pièce en particuliers.
  • Quelle est la fréquence à laquelle je l’utilise ? Le mettre à portée de main ou en hauteur.
  • Est-ce que cela m’est vraiment utile ? Si la réponse “oui” ne vient pas spontanément, c’est que vous pouvez vous en séparer.

Si après ce questionnement, il vous reste des objets c’est qu’ils ont une charge sentimentale. Vous pouvez les ranger dans un placard, dans un tiroir à portée de vue / de mains. Ce sont vos souvenirs.

Pour se sentir bien chez soi, au delà du rangement, je vous conseille  la lecture de “la couleur à choisir en décoration” et si vous ne pouvez peindre, consulter mes conseils “la déco des murs sans peinture” et toutes mes idées déco pour relooker son intérieur facilement

Mes astuces pour entretenir ce sentiment

Je parie sur le fait, qu’une fois votre intérieur rangé de fond en comble, vous serez tellement paisible, tellement bien que vous ferez tout ce qui est en vôtre pouvoir pour adopter de nouveaux réflexes pour maintenir votre sérénité !

Le principe de base est le respect.
Pour la personne qui a tout rangé, pour les affaires qui ont été repassées, pour les autres personnes de la maison qui apprécient l’ordre … Prendre soin des affaires, de ses affaires mais aussi des objets de la maison.

La routine à adopter: ne pas remettre!
Mettre son sac, son cartable, sa mallette à l’endroit dédié – déballer ses achats et les ranger. Vider son lave-vaisselle ou son lave-linge implique de ranger le contenu de suite. Aider son enfant à ranger ses jouets, son activité tout en s’amusant. Ne pas jeter parterre quoique ce soit en se disant qu’on le fera plus tard. Si vous ne voulez pas trier votre courrier de suite, ayez une bannette / une boîte “à classer”! Accrocher les serviettes de bain aux patères pour qu’elles sèchent plutôt de les retrouver en boule, humides.

Le conseil

N’hésitez pas à refaire un point sur la pièce qui commence à s’encombrer, à celle dans laquelle vous ne retrouvez jamais rien … vous aurez déjà les bons réflexes alors cela ne devrait pas trop vous prendre de temps!

Pense (pas) bête pour se sentir bien chez soi

  • N’achetez aucun rangement, boîte, paniers, sacs, housses avant de trier!
  • Adaptez votre technique de rangements à vos habitudes (pas l’inverse!).
  • Priorisez en fonction de vos besoins et votre fréquence d’utilisation.
  • Ne triez pas sans conviction, sans joie.
  • Profitez des nettoyages saisonniers, de lavages, de déménagement

6 tips à garder en tête pour se sentir bien chez soi

1 / Ne pas accepter les échantillons ou cadeaux gratuits qui ne me conviennent pas ou dont je sais que je ne me servirais pas.
Plusieurs boutiques glissent des cadeaux fidélité – des échantillons. Osez dire « non » ou les échanger.

2/ Oser dire « non » aux dons familiaux ou amicaux.
Au moment où vous avez des enfants ou au moment où les autres déménagent / emménagent, vous pourriez être sollicité.e « je te laisse le carton, tu trieras ». Ça vous parle ?

3/ Un espace rangé doit le rester même s’il est « en cours » d’optimisation.
Pas d’excuse pour l’encombrer, ne commencez pas une autre pièce ou une autre catégorie que celle-ci est en cours.

4/ Se désabonner de tout ce que vous ne lisez pas/plus.
Que ce soit un abonnement papier ou numérique, faites le vide.

5/ Trier rapidement le courrier que vous sortez de la boîte aux lettres.
Pour cela vous pourriez organiser un classement « factures à payer », « à lire / pas urgent », « à classer » et jetez tout de suite ce qui ne vous intéresse pas ou ce qui ne doit pas être conservé. Fixez-vous un RDV régulier pour traiter chacun des classements.

6/ Faire une liste de courses (papier, numérique, favoris, liste enregistrée) pour optimiser votre temps, vos finances et vos achats.

Pour se sentir bien chez soi, pour vous motiver à démarrer cette routine, je vous propose plusieurs illustrations autour du rangement. Et si vous avez besoin d’aide, je me propose de vous accompagner.

Demande d'informations sur le coaching tri / rangement

Leave a Reply