Céline, décoratrice dans les Yvelines

Mes débuts avant la décoration intérieure

Oui, avant de se professionnaliser nous avons toutes et tous des compétences, des aptitudes et des expériences. Ainsi « faire » intervient à tous les moments de vie.

C’est aussi mon cas : j’avais des appétences personnelles et j’ai acquis des compétences avant même de savoir que j’allais faire de la déco.

Ces débuts se sont passés au sein de ma famille :

  •  J’ai regardé coudre ma mère, choisir ses tissus dans les magasins – sa passementerie, je connais la préparation nécessaire – la précision qu’on s’impose. Aujourd’hui, je sais que le choix des matières premières a toute son importance en décoration.
  • Le métier d’artisan ferronnier exercé par mon grand-père m’a montré par la pratique qu’on peut toujours sortir des plans, des modèles préétablis. C’est pourquoi, je ne me limite pas qu’aux standards du marché : je pense au sur-mesure, au détournement et au recyclage.
  • C’est à force de regarder ma grand-mère crocheter avec des fils de plus en plus fins que les mots méticulosité – patience et travail soigné ont pris du sens. Ainsi, je passe souvent du temps à créer pour que vous en gagniez (du temps !). Je n’hésite pas à recommencer si je ne suis pas satisfaite.
  • Et puis à 10 ans, fraîchement installée en maison je vis et vois ce que bricolage, rénovation, gros œuvres veulent dire : mon père avait cette patience et cette rigueur, ce soin à tout préparer avant de commencer. C’est pour cela que je mets un point d’honneur à travailler consciencieusement sur chacune de mes prestations. Chaque détail compte.
  • C’est en bricolant par moi-même que j’ai su ce que créer impliquait : réfléchir en amont, faire et défaire, recommencer par rigueur, prendre son temps pour les finitions, s’adapter aux contraintes et aux imprévus, accepter aussi l’échec pour, finalement, éprouver une satisfaction intense.

C’est grâce à toutes ces expériences dans un studio, un appartement puis des maisons que j’ai développé ma faculté à me projeter au-delà des apparences et en 3D, ainsi je capte vite l’existant, imagine le potentiel parce que je fuse toujours d’idées !

Prestations en décoration intérieure

Ma reconversion

Ainsi, un jour vint le temps de la reconversion … Ce fût la phase la plus difficile me concernant. En effet, beaucoup de personnes ont des idées géniales … mais ne passent pas à l’action. Pour des raisons personnelles, familiales, financières. Mais aussi parce que, clairement, c’est une prise de risques non négligeable.

Pour ma part, j’ai longtemps oscillé entre « j’y vais » et « non, ce n’est pas possible ». Sans compter les avis des autres (connaissez-vous : « l’avis des autres, c’est la vie des autres » ?).

Quand enfin, j’ai pris la décision de me reconvertir dans le secteur de la décoration intérieure ce fût en 3 temps :

1er temps : bien m’entourer

Vous connaissez l’adage « seul on va plus vite, ensemble on va plus loin » ? Et bien c’est celui que j’ai choisi de suivre pour ne pas perdre de temps, pour ne pas trop me fourvoyer et pour profiter pleinement de l’expérience des autres.

J’ai donc fait appel à :

  • de mon meilleur allié & mon mentor personnel (ma moitié <3) et de mon tout premier supporter-coach (ma fille, une belle source d’inspiration),
  • de Sylvaine, coach & fondatrice d’ Ithaque Coaching,
  • de 2 formations de qualité et leurs mentors: Edouard, Marco, Alex de Livementor,
  • d’une maison de créateurs d’entreprise: l’association Suzanne Michaux,
  • de précieux et bienveillants proches et ami(e)s.

2ième temps : appliquer une méthode éprouvée

C’est une publicité, un formulaire de contact et une séance découverte qui m’ont fait connaître l’école « autrement » : LiveMentor. J’ai particulièrement apprécié leur méthode SkateBoard :

  • Démarrer avec peu,
  • Poser à plat son projet (cible, prestations, valeurs …),
  • Avancer petits pas à petits pas,
  • Ne pas hésiter à refaire, rien n’est parfait
  • Apprendre des autres et de ses échecs pour rebondir
  • Ne pas tout lancer en même temps …

Comment j’ai appliqué cela ? Après avoir parlé business plan, persona, prestations, grille tarifaire, j’ai créé une V1 de mon site web (le blog et deux pages). Certes, ce n’était pas optimal mais je l’ai mis en ligne !

Ensuite je me suis concentrée sur ce qui me faisait vibrer, ce qui me plaisait (le fameux « why » – pourquoi en marketing) : prendre soin de l’Autre, aider et conseiller et enfin mettre à profit ce que je sais faire instinctivement pour sublimer les lieux, pour les rendre plus agréables. 

J’ai commencé par les projets de décoration intérieure sans savoir qu’un an et demi plus tard, je construirais des offres en home organizing.

Encore aujourd’hui, mes offres de décoration intérieure et de home organizer évoluent et s’étoffent avec toujours en objectif « être mieux chez soi ».

Histoire d'une reconversion pro

3ième temps : passer à l’action !

Quoiqu’on en dise, à un moment donné il est question d’oser.

Me concernant, ce tout dernier pas, je l’ai posé en suivant mon instinct, mon intuition. Les contours du projet étaient là, la mise en pratique de mes offres était faite, le reste serait à éprouver.

Depuis mes débuts, je prends soin d’être toujours alignée à mes valeurs personnelles : j’accompagne ma clientèle en gardant comme priorité le respect de leurs goûts, leur budget et leurs habitudes de vie.
J’ai également appris à ne pas céder à la pression pour signer toujours plus de clients au risque de courir, de bâcler un travail ou de prendre du retard. Grâce à quelques mésaventures, mes prestations ne sont désormais pas à n’importe quel prix, pas dans n’importe quelles conditions (humaines et pratiques).

Tout l'univers de l'agence déco

Mon projet home organizing

Ce projet a pris forme à la suite de demandes de clients et de prospects. J’ai donc commencé à réfléchir à un service complémentaire autour du rangement, de la circulation de l’agencement pour mieux vivre. Service pour lequel j’aurais des appétences, des compétences.

D’où me vient cette idée d’home organizing ?

Cette idée d’inclure des prestations en home organizing (organisation, rangement, tri chez les particuliers) a mûri sur plusieurs mois. Forte de plusieurs missions chez des amis, des voisins, j’ai décidé de partager mon savoir dans un format « atelier de 4H » : une partie un peu plus théorique (un Powerpoint de plusieurs dizaines de slides) et une partie pratique.

Il n’a malheureusement n’a jamais pu avoir lieu, le confinement national ayant été annoncé !

Comment j’en suis arrivée à être home organizer ?

J’ai profité de cette parenthèse forcée pour creuser mon idée. J’ai visionné les séries sur la question (en anglais pour la forme), je me suis abonnée à des newsletters thématiques et j’ai commencé à suivre sur Instagram plusieurs professionelles home organizer (brésiliennes, américaines et anglaises).

Comme bon nombre d’entre vous, j’ai aussi optimisé mon intérieur : rangé jusque mes cartons dans la cave, mis de côté tout ce que je souhaitais donner et vendu ce qui était en très bon état.

Je me suis rendu compte de la joie d’avoir entrepris tout cela. Une sorte d’état second que je n’ai pas pu ignorer.

Galvanisée par cela et au sortit du confinement, j’ai proposé mes services autour de moi pour aider celles et ceux qui le souhaitaient sans pour autant y arriver ! J’ai réalisé 10 prestations complètement différentes les unes des autres. Humainement, cela m’a beaucoup appris.

J’ai complété cette initiative avec la formation Fée du Tri (c) d’Elodie, avec plusieurs autres ouvrages sur la question (différentes approches comme celle de Marie Kondo, Beth Penn, Véronique LeBon, Laurence Einfalt et Stéphanie Bujon, Elvira Petit, Millburns et Nicodemus, Joanna Teplin et Cléa Shearer). Cela m’a permis de mettre au point mon approche de home organizer couplée à mon regard de décoratrice d’intérieur.

En effet, le home organizing est un service complémentaire à la décoration intérieure :

  • en amont, histoire d’y voir plus clair et de ne pas créer d’autres rangements inutiles (par exemple).
  • en aval, avec la création d’une nouvelle décoration intérieure pour tout (re)mettre en bonne place sans superflu.

Qu’est-ce que cela implique pour vous, clients ? 

Je ne suis pas maniaque ou rigide sur la question du rangement, je vous rassure !

Je suis comme la plupart d’entre vous : au fur et à mesure de la semaine, du mois certaines pièces ou certains endroits, tiroirs sont un peu plus encombrés que d’autres. C’est le destin de toute pièce habitée loin des photos épurées et parfaitement organisées des magazines.

Je m’adapte à chaque foyer, chaque espace mais aussi chaque habitude. Cela peut sembler bateau comme phrase mais ma mission de home organizer n’est jamais identique. Certaines personnes vont surtout avoir besoin d’alléger ce qu’ils possèdent, d’autres auront surtout besoin d’une méthode de rangement et d’autres encore voudront organiser ce qu’ils possèdent.

Prestations home organizing

COMMENT ALLONS-NOUS TRAVAILLER ENSEMBLE ?

 Pour travailler ensemble, il y a différentes étapes. Que ce soit pour une prestation en décoration intérieure ou en home organizing d’ailleurs.

  • Définissez vos besoins (Quelle pièce ? De quel type de prestation avez-vous besoin ? Quel est le temps que vous avez à y consacrer ?).
  • Identifiez vos ressources (quels sont les matériaux, revêtements, meubles que vous voulez ? Voulez-vous conserver la distribution existante ? Avez-vous du tri à faire au préalable ?).
  • Listez vos contraintes (habitudes, relation au désordre, conservation de certains éléments, des idées déjà répertoriées).
  • Déterminez votre budget pour que ma mission soit adaptée.
  • Fixez vos délais en prenant en compte les délais de réalisation, de livraison des matériaux et d’intervention.

Restons connecté(e)s, suivez mes aventures sur Facebook ou Instagram.

Prendre contact avec l'agence